Accueil / Bulgarie / Lundi

 

Une nouvelle journée pour les missionnaires bulgares se profile. Qui dit nouvelle journée, dit nouvelle aventure ! Après un bon petit déjeuner, nous avons pu profiter d’un dernier temps avec Gaétan et sa femme Amanda. Ceux-ci nous ont partagé leur expérience missionnaire en Bulgarie, et nous avions pu échanger sur la vie des communautés chrétiennes sur différents horizons, en particulier parmi la communauté gitane. Cette communauté continue de vivre en marge de la société et leurs traditions peinent à se concilier avec la transformation que produit l’évangile. Les tribus sont en général contrôlées par un chef, appelé « Gipsy King » et Les femmes tziganes trouvent leurs identités en devenant des mères. Elles sont encouragées à enfanter dès leur adolescence et celles qui embrassent la foi et les valeurs du christianisme ont du mal à transmettre ces valeurs à la nouvelle génération due à leur propre arrière-plan.

Nous avons été grandement encouragés par les paroles de Gaétan. Dans ce monde où ces communautés essaient de survivre dans un contexte économique défavorable, le manque de soins et de ressources financières peuvent conduire à des conditions de salubrité difficiles. Cela peut entraîner malheureusement un rejet de la part de ceux qui ne partagent pas leurs conditions mais voici la pensée que Gaétan garde à l’esprit qu’il est amené à les saluer par une embrassade : « smells like life »

Cela sent la Vie, cette vie que Jésus Christ nous a donné en venant sur cette terre, parmi ces peuples, ces communautés rejetés par le monde, c’est cette vie là que nous portons tous par le St-Esprit qui agit en nous. Nous sommes amenés à considérer cette vie puissante donné par Christ à ces personnes qui ont été guéries. Les bien-portants n’ont pas besoin de médecin ; ce sont les malades qui en ont besoin. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs (Marc 2.17)

Gaétan nous a également partagé cette image forte d’un tableau représentant une femme estropiée, à qui il manque un bras, Dont l’œil droit a été arraché, l’œil gauche lacéré, et la jambe brisée. Voilà l’état de l’Eglise universelle, épouse actuelle du Christ. Ce bras qui manque, c’est un peuple non-atteint par l’Evangile, cet œil lacéré, c’est un pays persécuté pour la foi des chrétiens qui y vivent. Notre devoir missionne est de guérir cette femme, de lui redonner ces membres et de la préparer, de la parfumer pour le retour glorieux et triomphant de l’époux.

Nous avons ensuite pris un peu de temps pour aller voir les futurs nouveaux locaux de l’Eglise pentecôtiste. Le bâtiment est tout simplement gigantesque, environ 1000 m² !! Des salles seront dédiées aux classes pour enfants, au groupe de jeunes, et des appartements seront également mis en place pour peut-être loger des futurs stagiaires PMT… C’est une bénédiction incroyable pour cette Eglise qui espère pouvoir accueillir au moins 600 personnes dès l’année prochaine ! Le Seigneur est tellement grand !

Nous avons également pu visiter une petite basilique qui a été construite au 5e siècle dont le sol est entièrement constitué de mosaïques.

Après deux heures de route, nous sommes arrivés à Kardjali, une ville au sud de la Bulgarie dont la population est à majorité musulmane. Nous avons été très chaleureusement accueillis par le Pasteur de l’Eglise et les membres nous ont servi un diner royal. Nous avons hâte de découvrir la ville et de faire la rencontre de nos frères et sœurs !

– Victor

Le futur bâtiment de l’église de Plovdiv

Visite au musée archéologique