Télécharger le bulletin de souscription (PDF)

Hier

Le bâtiment principal de l’École Biblique de Genève a été imaginé par l’architecte genevois Edmond Fatio. En 1926, ce dernier a présenté un projet inspiré du courant architectural « Heimatstil ». Le bâtiment devait comporter deux parties en forme de « chalet », reliées par un corps central. L’architecte accepte une condition : il n’y aura ni dette, ni hypothèque et la construction sera arrêtée s’il n’y a pas l’argent… La construction ne sera jamais interrompue par manque de fonds. Le coût final sera de 410’000 CHF (environ l’équivalent de 2,6 mio de CHF d’aujourd’hui). Par la grâce de Dieu et la générosité de nombreuses personnes, les travaux ont pu démarrer et être entièrement terminés en 1928.

Lors de la construction des fondations du bâtiment en octobre 1926, une Bible a été insérée dans les fondations à l’angle sud du bâtiment.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, près de 100 ans après sa construction, le bâtiment principal de l’IBG est dans un bon état. Il est utile et fonctionnel et, conformément aux objectifs initiaux, il permet chaque année à de nombreuses personnes de bénéficier d’une formation biblique de qualité.
Cependant, il est important de réfléchir déjà maintenant à demain. Le but des responsables de l’IBG et de EABG (propriétaire des lieux) est de permettre à la prochaine génération de continuer à bénéficier de ce lieu de formation.

Pour cela, il est premièrement nécessaire de procéder à un entretien régulier. C’est ce qui s’est fait depuis la construction jusqu’à aujourd’hui. Plus particulièrement, depuis les années 2000, plusieurs fenêtres ont été remplacées, l’espace d’accueil a été ouvert et modernisé, les bureaux du personnel ont été réaménagés et les salles du rez-de-chaussée ont été isolées et entièrement rénovées. Ces travaux sont réalisés chaque année par l’équipe de l’IBG ainsi que par les étudiants à l’occasion des travaux d’été. Plusieurs personnes retraitées donnent aussi de leur temps pour effectuer des travaux de rénovation tout au long de l’année.

Deuxièmement, en plus de ces travaux d’entretien, le bâtiment a périodiquement besoin d’interventions de plus grande envergure. Actuellement, certaines parties du bâtiment sont encore d’origine et présentent des signes d’usure. C’est le cas par exemple de certaines parties de la charpente ainsi que des 45’000 tuiles qui composent le toit.

Demain

Ainsi, après plusieurs réflexions et discussion entre la direction de l’IBG et de EABG, ainsi que la consultation d’un architecte, nous sommes arrivés à la conclusion de réaliser des travaux en deux étapes.

La première étape consiste à rénover le toit et la façade en une seule fois. Cette étape doit être réalisée par des entreprises. En effet, les travaux de rénovation du vaste toit ne peuvent pas être entrepris par les étudiants car ils se déroulent à plus de 15 mètres de hauteur.
Le toit possède une inclinaison de plus de 50°. Une telle opération exige évidemment l’installation d’un échafaudage pour plusieurs semaines. Il est donc logique de profiter de la présence de celui-ci pour rénover également la façade, qui est en relativement bon état, mais qui a néanmoins besoin d’un rafraîchissement. Il faudra procéder à un décapage puis appliquer une nouvelle couche de peinture.

La deuxième étape de ce projet consistera à rénover les chambres des étudiants. Cette opération permettra d’améliorer l’isolation thermique de la paroi qui donne sur l’extérieur, ainsi que l’isolation phonique entre les chambres. Cette étape sera réalisée par l’équipe de l’IBG et les étudiants.

Le fait de réaliser tous ces travaux en un bloc offre un avantage supplémentaire. En effet, il est actuellement possible d’obtenir des subventions offertes par le canton de Genève. Ces aides ont pour but d’encourager l’isolation des bâtiments et nous permettent de couvrir environ 10 à 15% des coûts. A terme, il sera possible de réduire de manière significative les frais de chauffage du bâtiment principal de l’IBG.

Finances

Comme pour la construction du bâtiment, les travaux sont entrepris par la foi ! La première étape comprenant le toit et la façade démarrera lorsque la somme nécessaire sera réunie. L’estimation du coût est de l’ordre de 900’000 CHF au minimum.

Pour la deuxième étape, la rénovation des chambres sera effectuée en fonction des dons reçus. L’idéal étant néanmoins que des dons réguliers permettent l’avancement des travaux sans interruption. Un montant d’environ 300’000 CHF est nécessaire pour cette étape.

Conclusion

Nous avons bénéficié pendant près d’un siècle d’un bâtiment construit dans les années 1920, par une poignée d’hommes de foi et visionnaires. Leur souhait était de construire un outil qui permette à l’Évangile de se répandre ainsi qu’à plusieurs générations de serviteurs de Dieu d’être formés.
En cette année 2019, le souhait de tous les responsables actuels de EABG et de l’IBG est que Dieu continue d’utiliser la propriété du Roc dans les années à venir pour équiper des personnes pour le service dans l’Église et annoncer l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre.

Lors de la construction de l’école dans les années 1920, les temps étaient plus que difficiles avec le krach économique qui se profilait à l’horizon mais c’est grâce à de nombreux dons modestes que la construction a eu lieu. Les chrétiens étaient motivés par ce projet de la première école biblique de langue française et se sont sacrifiés pour sa réalisation. Ils se privaient de beurre et d’autres denrées nécessaires, ils remettaient à plus tard l’achat de vêtements et c’est ainsi que ce bâtiment a vu le jour !

Aujourd’hui, nous sommes conscients que ce projet de rénovation nécessite un sacrifice considérable mais nous sommes aussi convaincus que l’objectif visé, la formation de serviteurs de Dieu et l’évangélisation du monde perdu, en vaut la peine.

Aucun don n’est trop modeste. Aucun sacrifice ne passe inaperçu aux yeux de Celui qui nous a tout donné !

À l’occasion du Centenaire de la création de l’École Biblique, si vous avez à cœur de permettre à l’IBG de poursuivre sa mission en participant à ce projet de rénovation, il est possible de verser votre don sur l’un des comptes suivants :

 

Pour la Suisse :

CCP 12-13151-5
IBAN CH50 0900 0000 1201 3151 5
SWIFT / BIC : POFICHBEXXX

 

Pour la France :

Crédit Agricole – Haute Savoie
IBAN : FR76 1810 6000 4296 7377 8601 079
BIC : AGRIFRPP881

 

 
 
 

Accueil / Centenaire