1
 

Ville Internationale

Genève, au cœur de l’Europe, jouit d’une situation privilégiée grâce à un réseau de transports bien développé – autoroutes, chemins de fer et lignes aériennes. Grâce à ces moyens de communication, Geneve1Genève est un point de départ pour de nombreuses excursions. Cette position centrale a fait de Genève une ville internationale où se côtoient organisations politiques, entreprises, commerces et banques du monde entier. Plus du tiers des habitants sont d’origine étrangère et il est impossible d’ignorer le côté cosmopolite de cette cité lorsqu’en flânant dans les rues on entend des langues et des accents divers ou qu’on savoure les agréables odeurs exotiques provenant des restaurants. Genève s’étire sur les deux rives du lac Léman qui se termine en une rade magnifique dans laquelle le fameux jet d’eau projette jusqu’à 140 mètres de haut. La vie artistique et culturelle est particulièrement riche à Genève : concerts, expositions… s’y succèdent tout au long de l’année.

Ville de la Réformation

La ville de Genève a connu la Réforme grâce aux efforts de Guillaume Farel (1489-1565), un Français de Gap dans le Dauphiné. Il a conduit une équipe d’évangélistes à travers la Suisse romande; d’ailleurs, sa prédication fougueuse a souvent provoqué de violentes oppositions. C’est en 1532 qu’il a commencé à évangéliser la ville de Genève et, en 1535, cette ville a accepté officiellement la Réforme. Par la suite, Farel a persuadé un autre Français, Jean Calvin, de passage à Genève et en route pour ReformateursStrasbourg, de rester dans cette ville pour consolider le travail. Une opposition intense a obligé Calvin à quitter la ville pendant quelques temps. Mais il est revenu en 1541 et y est resté jusqu’à sa mort. Il a réorganisé la vie de l’Église et, sans avoir un poste dans le gouvernement civil, a participé à la révision des lois. Par son enseignement, sa moralité et sa présence, il a grandement influencé la vie de la cité. En 1559, il a créé l’académie qui, à l’origine, cherchait autant à former des prédicateurs qu’à dispenser une instruction générale. Cette institution est devenue par la suite une université. Calvin a introduit l’écolage et un système d’instruction pour les jeunes; il a créé des institutions pour prendre soin des pauvres et des personnes âgées. C’est pourquoi Genève a acquis la réputation d’une ville où la justice règne. Par conséquent, bon nombre de réfugiés protestants des pays alentour ont gagné Genève. Lors de leur séjour, ils ont été davantage formés dans les Écritures, et très souvent sont repartis dans leur pays d’origine en tant que missionnaires, encouragés dans cette voie par Calvin qui entretenait des rapports étroits avec eux par une correspondance volumineuse.

 
 
 

Accueil / Découvrir l’IBG / À deux pas de Genève